Commission Européenne_7 axes stratégiques en vue de la neutralité carbone

La Commission européenne a présenté sa stratégie le  28.11.2018 visant à « définir un cap pour la politique climatique et énergétique de l’UE » en vue de respecter les objectifs de l’Accord de Paris. Cette stratégie, visant la neutralité carbone à l’horizon 2050, s’articule autour de 7 axes principaux: 

1- Augmentation de l’efficacité énergétique

Diviser par deux la consommation énergétique d’ici à 2050 par rapport à l’année 2005 en considérant le secteur du bâtiment comme secteur prioritaire: rénovation, énergies renouvelables, chauffage urbain, solaire thermique et biogaz.

2- Développement des énergies renouvelables et décarbonisation de l’électrification

La Commission européenne estime que la part d’électricité dans la consommation finale d’énergie en Europe risque de doubler d’ici à 2050. La Commission européenne prévoit que la production électrique européenne sera composée de 80% de sources renouvelables et de  15% d’énergie  nucléaire d’ici à 2050.

3- Mise en place d’une mobilité propre, sûre et connectée

 La Commission européenne tient à rappeler que la mobilité électrique ne peut pas être considérée comme étant la seule solution à cause de la faible densité énergétique des batteries, elle encourage donc à analyser et à étudier la compétitivité d’autres alternatives tels que l’ hydrogène, le gaz naturel liquéfié ainsi que les biocarburants, etc. La digitalisation des espaces urbains est aussi nécessaire afin de permettre  un smart trafic au sein des villes européennes.

4- Amélioration des progrès de l’industrie européenne et de l’économie circulaire

La commission européenne pointe du doigt les industries du verre, de l’acier et celles des produits plastiques qui doivent réduire leurs émissions à tout prix, parmi les solutions; la digitalisation et l’automatisation sont à considérer.

5- Développement d’un réseau d’infrastructures  intelligentes  et interconnectées

Plus particulièrement pour le secteur des transports au sein de ‘UE. 

6- Utilisation du potentiel de la « bio-économie » et création de puits de carbone 

Tenant compte de la forte croissance démographique au niveau mondial qui augmentera de 30% d’ici à 2050 suivant le scénario le plus probable retenu par la Commission européenne.  Une transition basée sur la biomasse est indispensable tout en considérant également la bio-économie au sens large c’est à dire les ressources marines dont les algues par exemple et la reforestation.

7- Developpement des technologie de capture et de stokcage de CO2

La Commission européenne estime qu’il est  important de développer ces technologies, en particulier au sein des industries intensives en énergie.

Par ailleurs, la Commission européenne, incite au déploiement d’outils financiers et à l’investissement pour promouvoir la transition énergétique.

 

Principaux leviers économiques pour une bonne transition énergétique ( Source: COMMUNICATION FROM THE COMMISSION REPORT)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   
Share:

Author: lidia.rahal@eurosolar.lu

Leave a Reply